Notre Jardin de la Santé Herba Sana ouvre ses portes à tous nos visiteurs et cela GRATUITEMENT!

Veuillez suivre les réglementations légales en vigueur pour les jardins publics, les parcs, et les jardins botaniques. Gardez la distance de sécurité requise et agissez avec respect envers les autres et la nature.

Herbasana covid pictos

En raison de la crise sanitaire actuelle, les Laboratoires ORTIS ont décidé de ne pas organiser de visites en 2020 et de rendre notre jardin gratuitement accessible à tous les visiteurs intéressés.
Nous profiterons de cette « pause sabbatique » pour rénover, réparer et embellir celui-ci afin qu’il retrouve sa splendeur pour la prochaine saison. La porte d'entrée sera ouverte toute la saison (en semaine et comme les week-ends, jusqu’au 30 septembre, de 8h30 à 17h). Les visiteurs auront la possibilité de visiter et d'explorer le jardin d'herbes médicinales individuellement ou en petits groupes.

Nous vous remercions de votre compréhension et vous souhaitons dès lors une agréable et enrichissante ballade au cœur de notre jardin HERBA SANA.

Pour plus d’informations, n’hésitez à nous contacter au 080/44 00 55 ou info@ortis.com

Les rongeurs du jardin

 

Trous dans la pelouse, taupinières, légumes ou arbres rongés sont autant de signes de la présence d'un ou plusieurs mammifères indésirables. Mais qui sont-ils ? Taupes, campagnols, mulots,... ? Tous ne sont pas nuisibles pour vos cultures légumières ou vos arbres fruitiers.

Le campagnol terrestre:
On l'appelle aussi grand campagnol, rat taupier, ou rate ne sort qu'exceptionnellement de ses galeries. Il se nourrit des parties souterraines de certains végétaux tels que le pissenlit, le trèfle...Les jeunes arbres ne sont pas épargnés, dans ce cas, ils taillent la racine principale en pointe, comme un crayon, provoquant la mort de l'arbre. Il utilise souvent les galeries creusées par les taupes. Ce campagnol rebouche en moins d'une heure tout orifice fait dans ses galeries, ce qui permet de l'identifier et de vérifier sa présence.

Le campagnol des champs:
Il est plus petit que le campagnol terrestre. Il pullule dans les prairies, les champs de céréales, les vergers mais il est moins fréquent dans les jardins. Leurs terriers sont parsemés de petits trous de sortie non bouchés et de coulées (sorte de rigole en surface). Ils habitent également les galeries abandonnées par les taupes et les campagnols terrestres. Ces petites bêtes rongent végétaux, fruits, graines au ras du sol ou sous terre. Les dégâts occasionnés sur les racines des arbres ne sont généralement pas graves.

La taupe:
Elle serait bien utile au jardin si elle ne transformait pas nos pelouses en champ de bataille. Elle se nourrit de vers de terre de limaces et de nombreux insectes. Elle n'utilise les végétaux que pour garnir les chambres de son terrier.

Le mulot:
est rarement nuisible pour les plantes cultivées, au contraire, il se nourrit de vers de limaces et insectes divers.Le mulot a une allure de souris avec une tache pectorale claire. Toute une gamme de produits et appareils sont disponibles sur le marché pour vous débarrasser de ces gêneurs. Certains ne fonctionnent pas, d'autres sont néfastes pour l'environnement. Voici une sélection de moyens de lutte raisonnés et efficaces.

Pour lutter contre les campagnols:

  • Maintenez les espaces à protéger propres, une végétation haute ou un amas de débris végétaux sont autant de refuges pour ces indésirables.
  • Ne laissez pas les taupes s'installer, les galeries qu'elles laissent derrière elles seront colonisées.
  • Lors d'une nouvelle plantation, placez un treillis métallique ( mailles de 15 mm maximum) dans le trou de plantation.
  • Au moment de la plantation, mélangez du tourteau de ricin (répulsif naturel) à la terre.
  • Les pièges sont aussi un moyen de lutte efficace. Tube auto fermant, pince et piège « guillotine » (Topcat) fonctionnent bien.

Pour lutter contre les taupes:

  • Des bulbes enrobés d'une substance naturelle répulsive peuvent être déposés en quadrillage sur le terrain.
  • Le tourteau de ricin, épandu de manière homogène sur la pelouse, a également un effet répulsif sur les taupes.

Avant d'entreprendre une lutte intensive contre ces petites bêtes, veillez à les identifier, car ils ne sont pas tous nuisibles, au contraire. Evaluez les dégâts qu'ils occasionnent et la nécessité réelle de les éliminer. Ils font partie, eux aussi, de l'écosystème du jardin.

Référence: http://www.adalia.be